mercredi 15 octobre 2014

Quelle chaussure porter pour réussir un entretien d’embauche ?

A l’instar de sa tenue vestimentaire, le choix d’une paire d’une paire de chaussure pour un entretien d’embauche doit être bien réfléchi. En effet, tous les experts du recrutement sont unanimes, l’employeur se fixe une image de son candidat en quelques minutes et le look vestimentaire est l’un des facteurs de rétention.
Aussi, votre paire de chaussure devrai nécessaire bien adapter à votre look mais aussi à votre future emploie, ne paniquez pas, nous allons vous aiguiller pour réussir à dénicher la paire de chaussure répondant au mieux à votre future job.


Alors quelle chaussure choisir ?

Pour un entretien réussi, vos chaussures devront vous apporter une assurance, une estime de soit, c’est ainsi qu’il est préférable d’avoir un look standard, sans aucune fioriture inutile qui pourrait vous greffer une image négative. Pour se faire, le choix d’une paire de soulier d’un style derbie en cuir ou simili cuir correspondra parfaitement à cet événement. En revanche, certaines professions, légèrement plus « ouverte » pourront accepter une tenue plus détendue et ainsi vous pourrez faire preuve de plus d’imagination et porter des chaussures plus « excentriques » voire colorées, c’est notamment le cas dans les domaines artistiques ou de la communication.
Si vous n’avez l’habitude de porter de telle chaussure au quotidien et que vous n’avez pas l’intention de les porter en dehors de votre travail, vous pouvez très bien vous acheter des chaussures pas chères d’une marque moyenne à des prix très accessibles, moins de 40 euros. En faisant un tel choix, vous vous éviter une grosse dépense inutile et réussissez le pari d’avoir un look professionnel à petit prix.

Eviter les chaussures neuves !

Porter une tenue vestimentaire totalement neuve pour un entretien d’embauche est une réaction logique et bienvenue, cependant vos chaussures devront dans un monde idéale avoir été porté pour vous éviter d’éventuelle douleur lié à la rigidité du cuir ou du simili cuir.
En effet, qui dit douleur, dit certainement démarche saccadée et non assurée, vous risquez ainsi de passer devant votre futur employeur comme une personne faible, fatiguée et non enthousiaste, des critères indispensables à exprimer pour un premier emploi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire